Patrimoine arboré

Ce contenu a été publié il y'a 7 mois. Il se peut qu'il contienne des informations obsolètes. Merci de garder à l'esprit l'ancienneté de ce contenu pendant votre lecture.

Vers un patrimoine arboré et renouvelé

La Ville s’est engagée dans un plan de végétalisation ambitieux pour améliorer la qualité de vie des habitants, préserver l’environnement, la biodiversité et réduire les îlots de chaleur. Le mois de février a été une période propice aux opérations nécessaires d’élagage et d’entretien des arbres.

Embellir et protéger
Depuis la mi-février, une campagne d’élagage et de coupe a été réalisée sur plusieurs secteurs de Fontaine. L’arbre est un être vivant, sensible à de nombreux facteurs extérieurs. Le climat et les intempéries, mais aussi l’évolution de son environnement ou encore certains travaux en proximité peuvent influer sur son état de santé.
Parfois, les arbres cassés et les pousses sauvages deviennent sources de dangerosité pour les habitations et les passants, et il est nécessaire d’intervenir.

Concrètement
Aussi, sur le parc de La Poya, suite à l’expertise de l’Office national des forêts (ONF), 3 arbres ont été retirés car 2 d’entre eux dépérissement et 1 autre présente une altération trop importante pour pouvoir guérir. 5 arbres fruitiers (noyers et pommiers) seront plantés dans les prairies .
Concernant la place Henri Chapays, le grand hêtre présentait un état sanitaire sans équivoque avec une cavité au niveau du tronc et la présence d’un champignon lignivore. Il sera remplacé par un mûrier à feuille de platanes stérile, à croissance rapide, qui apportera de l’ombre sur l’espace public.
Enfin, 54 arbres étaient concernés par ces opérations courantes d’entretien et d’élagage.
Les services et entreprises intervenantes ont fait le nécessaire pour limiter la gêne éventuellement occasionnée lors des interventions sur site.

De nouveaux arbres et nouvelles essences
La municipalité s’est engagée à remplacer certains arbres abattus dans le cadre du plan pluriannuel de remplacement du patrimoine arboré. Ces nouvelles plantations ne se feront pas systématiquement au même endroit avec les même essences, elles viendront optimiser des espaces nécessitant davantage d’ombrage et valoriser certains terrains. Avec un budget de 10 000 €, la Ville procédera à de nouvelles plantations variées dès cet automne. 2 Liquidambar et 1 Ginkgo Biloba ont déjà été replantés sur le parking du gymnase Robert Vial. 2 Zelkova du Japon ont également été plantés sur le parking de l’Hôtel de ville. En plus de la fraîcheur en été, les nouvelles plantations promettent des automnes colorés.

 

 

Ce contenu a été publié il y'a 7 mois. Il se peut qu'il contienne des informations obsolètes. Merci de garder à l'esprit l'ancienneté de ce contenu pendant votre lecture.