Je m’aime parce que

Ce contenu a été publié il y'a 9 mois. Il se peut qu'il contienne des informations obsolètes. Merci de garder à l'esprit l'ancienneté de ce contenu pendant votre lecture.
Le conservatoire de musique a récemment mené un projet vidéo avec 15 élèves des collèges Jules Vallès et Gérard Philipe.
Les collégiens ont réalisé un court-métrage sur le thème du harcèlement et de l’estime de soi, intitulé Je m’aime parce que.




Menée en partenariat avec l’association Shaolin shadow et avec le soutien financier du fonds Feder et de la Direction régionale des affaires culturelles, l’objectif de cette initiative était d’apprendre aux participants à construire un court-métrage de A à Z.
Les collégiens ont ainsi appris à concevoir un story-board et découvert tous les secrets d’un tournage.

Une belle aventure !

Les paroles des jeunes recueillies témoignent de toute la richesse de leur expérience :

« Au début, on voulait juste apprendre un faire un film.
On a appris beaucoup  sur la technique, l’acting et sur tous les métiers qu’il peut y avoir sur un tournage. 
On a commencé par écrire le scenario. La seule contrainte qu’on nous a imposé était le thème : l’estime de soi. 
C’est un sujet qui nous touche beaucoup à notre âge. 
On a pas trop joué sur le physique car on trouvait ça trop facile. 
Par contre, on s’est dit qu’à notre âge on se sent souvent obligé de penser comme les autres et qu’il faut faire bouger les choses. 
 On a donc 2 personnages qui ont du mal à se faire respecter : le premier a un look différent et le deuxième une orientation sexuelle différente. 
On veut tous pouvoir s’affirmer mais s’est souvent plus facile de rentrer dans le moule. »

 

Ce contenu a été publié il y'a 9 mois. Il se peut qu'il contienne des informations obsolètes. Merci de garder à l'esprit l'ancienneté de ce contenu pendant votre lecture.