Visites de quartier

Secteur Bastille/Robespierre

Le 8 septembre, les habitants du quartier étaient conviés à une visite de terrain pour dialoguer en direct avec le maire Jean-Paul Trovero et l’équipe municipale.

Élus et techniciens avaient donné rendez-vous aux habitants place de la Commune de Paris. La délégation a emprunté le boulevard Joliot-Curie, les rues Aubert, des Buissonnées, François Marceau, des Charmettes… Les élus ont rendu visite aux commerçants qui ont signalé le manque de places de parking. Le Maire a évoqué la possibilité d’élargir la zone de stationnement réglementée afin de faciliter la rotation des véhicules. Un riverain a souhaité qu’un passage piéton vers la pharmacie soit créé. D’autres sujets variés ont été abordés : dépôts sauvages d’encombrants, vitesse excessive des véhicules, chaussées déformées, taille des haies, réalisation d’une bande cyclable rue Jean Pain (entre le boulevard Joliot-Curie et la digue du Drac)…

Prendre le pouls des quartiers

À proximité du parc Pierre Villon, des riverains ont signalé des nuisances sonores. “Nous avons étendu les horaires de la police municipale qui, en période estivale, patrouille jusqu’à minuit”, a rappelé le Maire. Concernant le problème des déjections canines dans le parc, le Maire a indiqué qu’un arrêté municipal avait été pris et que les propriétaires indélicats pourront être verbalisés. Rue Lazare Hoche, la question de la limite entre espace public et espace privé a été abordée, la Ville ne pouvant intervenir sur une voie privée. Ces visites permettent à l’équipe municipale de prendre régulièrement le pouls des quartiers et aux habitants d’échanger directement avec leurs élus.

 

Secteur de La Poya

La question du stationnement était au cœur des échanges lors de la visite de quartier du 10 septembre dans le secteur de La Poya.

De nombreux riverains étaient présents lors de cette rencontre et une habitante a interpellé le Maire pour lui remettre une pétition : “Nous avons des problèmes importants de stationnement dans notre quartier. Il n’y a plus de places pour nous avec les allées et venues des lycéens, des professeurs, des écojardiniers et des randonneurs.” Le Maire rappelait alors que la question des déplacements et la création de places de stationnement était un sujet plus large, à l’échelle de la Métropole et que la tendance était à la valorisation des transports en commun et aux déplacements doux. “Sachez aussi que le projet de petit parking à côté des écojardins a certes pris du retard mais il va être programmé très rapidement, indiquait-il. Je m’engage aussi à étudier la possibilité de l’agrandir. Par contre, je suis opposé à l’idée de détruire des espaces de végétalisation pour créer des places de voiture.” Il rappelait enfin que la Ville de Fontaine avait fait le choix de conserver ses droits de police en matière de stationnement, ce qui signifie que certaines places dans la commune sont limitées en nombre d’heures mais restent gratuites.

Priorité à l’intérêt général

Après de longues discussions devant l’école, la délégation s’est mise en route dans les rues du quartier de La Poya afin d’aborder d’autres sujets avec les riverains : problème d’eau stagnante et de moustiques sur un bâtiment du groupe scolaire, vitesse des véhicules, sens de circulation, sécurité des enfants, déjections canines, déplacement d’un conteneur à verre de la Métropole, signalétique, élagage d’arbres ou encore explications sur le PLUi (Plan local d’urbanisme intercommunal) ainsi que sur le vaste projet des Portes du Vercors qui va entièrement changer le visage du secteur Vivier-Poya au Sud (Fontaine) et aussi celui de la plaine de l’Argentière au Nord (Sassenage). Enfin, les habitants ont appris qu’une salle de sports allait prochainement ouvrir ses portes à la place de l’ancien magasin Leader Price, à proximité de la station de tram Fontaine-La-Poya.

 

Secteur Cœur de ville, Macé/Saveuil

Le 22 septembre, le maire Jean-Paul Trovero et son équipe sont allés à la rencontre des habitants dans un large secteur de part et d’autre de l’avenue du Vercors.

De nombreux habitants étaient présents au départ de la délégation sur le parvis de la nouvelle MJC Nelson Mandela. Les riverains ont alors fait part de leurs inquiétudes au sujet de résidents de l’immeuble Résid’actif, source de nuisances sonores, d’incivilités et de délits. “Nous connaissons ces difficultés, indiquait le Maire. Nous travaillons en lien avec les acteurs de la sécurité et les partenaires de l’établissement afin de trouver des solutions acceptables en termes de tranquillité publique. Et plus largement, nous allons aussi étendre la vidéoprotection dans certains secteurs.” Après de longues discussions, la délégation s’est mise en route pour visiter tout un quartier à proximité du Drac (rues de la liberté, Henri Barbusse, Doyen Gosse, Gabriel Péri) et aborder de nombreux sujets en lien direct avec les habitants : stationnement, désherbage, cheminements piétons, travaux sur la voirie et sur l’A480, déplacements à vélo, vitesse des véhicules…

Améliorer le quotidien

Des résidents ont également indiqué au Maire des problèmes de nuisances sonores et autres désagréments à proximité immédiate de la place du Néron. Tout en rappelant le renforcement des effectifs de la police municipale et l’extension des horaires d’intervention, le Maire invitait des habitants à se rendre prochainement à l’Hôtel de ville pour aborder ces questions. La visite de quartier s’est terminée devant l’école élémentaire Pont du Drac afin d’envisager notamment le changement de sens de la priorité de passage des véhicules.

Secteur Floralies/Thorez

Une rencontre de terrain avec les habitants s’est déroulée le 1er octobre sur le secteur Floralies/Thorez.

Le maire Jean-Paul Trovero et son équipe avaient donné rendez-vous aux habitants à l’école Marguerite Tavel. Les échanges ont traité de sujets variés : problème des poubelles de l’école qui, sorties le vendredi, restent sur le trottoir le week-end, stationnement prolongé de certaines voitures ou nuisances sonores. Il a été question également des déchets sur le terrain à proximité de la résidence Paul Vallier. Suite à la fermeture de Carrefour Market, une habitante a regretté la disparition d’une surface alimentaire de proximité dans le quartier. Une riveraine a aussi ait remarquer que le Centre médico-psychologique (CMP) était mal signalé.

La question des encombrants

Pendant cette visite, des encombrants ont été signalés sur les trottoirs. Le maire Jean-Paul Trovero a précisé : « L’évacuation de ces encombrants sera prise en charge par les services techniques municipaux, même s’il ne s’agit par d’une compétence de la Ville et relève de la Métropole. » Le Maire a indiqué que, depuis le 1er août, les habitants pouvait d’apporter leur électroménager à la déchèterie de Fontaine.
à proximité du stade de football synthétique Maurice Thorez, une riveraine a dénoncé les nuisances subies par l’envoi de ballons dans sa propriété. Le Maire s’est engagé à ce que le filet, troué, soit changé. Elle a également signalé que le portillon permettant un accès piéton reste régulièrement ouvert le soir. Enfin, boulevard Joliot Curie, il a été constaté une flaque d’eau importante, ainsi qu’un mauvais état de la chaussée à l’intersection avec la rue Paul éluard. La délégation a ensuite terminé la rencontre par un temps d’échanges à l’espace 3 POM’.

Dernière visite de quartier
Lundi 15 octobre
> Hôtel de ville
Rdv à 17h15 devant l’Hôtel de ville
Rdv intermédiaire à 18h30 au CCAS
Temps convivial à 19h45 à l’Hôtel de ville