Territoire durable

Fontaine s’est engagée depuis mars 2016 dans un projet de territoire durable pour définir, en concertation avec l’ensemble des forces vives du territoire, la ville de demain dans la perspective d’un développement global et durable. Le projet de territoire deviendra ainsi le socle fondateur des politiques publiques qui vont guider le développement à long terme de Fontaine.

Un projet ambitieux

Ce projet est ambitieux, il s’agit d’imaginer avec les habitants le territoire fontainois dans un contexte budgétaire contraint. Il s’inscrit dans une double perspective : passer à un Agenda 21 de 2e génération qui intègre les nouvelles réglementations (Grenelle de l’environnement, loi Alur…) et alimenter les réflexions autour du Plan local d’urbanisme intercommunal, en cours d’élaboration par la Métropole.

3 étapes

Le projet se décline en 3 étapes : le diagnostic, les orientations et le plan d’actions. Ce projet intègre une dimension importante et innovante de participation citoyenne. L’étape du diagnostic est achevée. Elle a été réalisée en combinant 3 visions.

  • L’Agence d’urbanisme de la région grenobloise (AURG) a tracé « un portrait de Fontaine » avec le livret communal, un regard sur les questions d’aménagement et d’urbanisme.
  • Le groupement Equineo et La Fabrique participative ont compilé l’ensemble des données de Fontaine (statistique de l’Insee, bilan social…) développant ainsi les principales caractéristiques de la ville.
  • Un travail important et innovant a été réalisé avec les habitants pour qu’ils expriment leur vision de Fontaine.

La définition des orientations se fera en lien avec la phase d’élaboration du Projet d’aménagement et de développement durable (PADD) de la Métropole avant la mise en œuvre du plan d’actions en 2017.

Une approche globale

Avec la mise en place de ce projet de territoire durable, tous les sujets qui concernent les habitants, les acteurs locaux et l’ensemble des partenaires de la commune sont abordés : urbanisme, aménagement, emploi, mobilité, habitat, éducation, solidarité, culture, santé, loisirs…]

Un projet co-construit

C’est l’une des spécificités du projet de territoire, la Ville a eu la volonté d’associer les habitants pendant toute la durée du projet. Un panel, composé de 80 personnes représentatives (50 % d’habitants et 50 % d’acteurs locaux) suit, en effet, toutes les étapes du projet : diagnostic, objectifs et actions. Les personnes choisies sont représentatives de l’ensemble de la population, tant en termes de catégories d’âges, de genres, de quartiers ou d’implication dans la vie locale. De nombreux temps de rencontres se sont déroulés depuis le début du projet.

Le calendrier