A480 et Rondeau

Une réunion publique d’information et d’échanges proposée par l’Area et l’État s’est déroulée le 7 juillet à la salle Edmond Vigne autour du vaste projet d’aménagement de la circulation routière. Dossier prioritaire pour la Ville de Fontaine et ses habitants depuis des années, la refonte de l’échangeur du Vercors avec un accès (Nord) à l’autoroute a été confirmée. Début des opérations prévu en 2019.

Problèmes de circulation, embouteillages, temps de trajet laborieux, manque de place pour de nouveaux accès, tout cela nous pollue la vie dans tous les sens du terme, précisait Christian Debacq (conseiller municipal délégué à la voirie, transport et circulation). Aujourd’hui, nous nous réjouissons des nombreuses améliorations envisagées pour améliorer le trafic, avec surtout la réhabilitation annoncée de l’échangeur du Pont du Vercors et le rétablissement d’un accès direct à l’A480 vers le Nord. Nous resterons bien entendu vigilants sur la suite donnée à ce dossier ainsi que sur les impacts environnementaux.” Porté par l’Area et l’État, ce vaste projet d’aménagement de la circulation dans l’agglomération a pour objectif de fluidifier les déplacements et diminuer le temps de trajet des usagers. Mais le but est également de renforcer la sécurité et de réduire l’impact de ces infrastructures sur le cadre de vie (intégration paysagère, protection acoustique) et sur l’environnement (eau, faune, flore). Les travaux prévoient notamment un passage de l’autoroute à 2×3 voies, des modifications concernant les échangeurs, des améliorations pour les modes doux ainsi qu’une reprise totale du secteur du Rondeau (tranchée couverte et séparation des flux de circulation).

Du positif pour Fontaine

En présence des principaux représentants de l’opération, les habitants étaient conviés à donner leur avis sur cette opération d’envergure avant l’enquête publique qui sera lancée en novembre. Réunis en ateliers, ils ont pu aborder des questions concrètes comme les murs antibruit, le franchissement de l’Isère pour les vélos, la création d’un accès à la presqu’île en venant du Nord ou encore la préservation des berges du Drac. Et le lendemain de cette réunion publique à Fontaine, le conseil Métropolitain a donné un avis favorable à ce projet global d’aménagement avec toutefois la formulation de réserves et recommandations techniques et environnementales.

> Qui fait quoi ? L’Area va se charger de l’aménagement de l’A480 et l’État va réaliser les travaux de l’échangeur du Rondeau.
> Combien ça coûte ? 300 M€ pour l’A480 (projet financé par l’Area) et 83 M€ pour le Rondeau (financé dans l’ordre par l’État, la Métropole, le Département de l’Isère, et la Région Auvergne-Rhône-Alpes).
> Un chiffre ? L’A480 aujourd’hui, c’est 100 000 véhicules par jour, principalement pour des trajets locaux.
> Le périmètre ? Le projet concerne la partie entre Sassenage et l’échangeur du Rondeau.