Petit-déj éco

Le petit-déjeuner économique proposé le 30 mars par la Ville a été l’occasion de réunir commerçants, associations et entreprises locales autour du thème de l’économie sociale et solidaire.

En présence notamment de Jérôme Rubes (vice-président de la Métropole délégué à l’emploi, l’insertion et à l’économie sociale et solidaire) et de Marie Menut (adjointe au développement économique, économie sociale et solidaire, locaux d’activités), la rencontre a permis de présenter le concept d’économie sociale et solidaire ainsi que son réseau local. L’économie sociale et solidaire (ESS) désigne les acteurs économiques qui ont pour objectif de renforcer les solidarités et développer une « valeur ajoutée » sociale. Ces activités produisent des biens ou des services et créent des emplois non délocalisables. “C’est un état d’esprit collectif, une manière spécifique d’entreprendre, de produire mais aussi de consommer”, faisait remarquer Marie Menut.

Innovation, solidarité, proximité

Après une explication du rôle de l’hôtel d’activités fontainois Artis – regroupant 130 emplois et 12 structures d’artisanat, de solidarité et d’innovation comme Repérages, les Presses universitaires de Grenoble ou encore L’Arche aux jouets -, la question des coopérations entre les acteurs économiques a été abordée par un représentant de l’association GAIA, spécialisée dans l’économie de proximité. Enfin, des témoignages de responsables de structures d’ESS ont permis de mettre en avant l’action de l’association Alpes insertion œuvrant dans la sous-traitance industrielle et employant 80 % de salariés en situation de handicap ainsi que le projet des coopératives culturelles Tchookar et Dyade avec l’ouverture récente à Fontaine de l’ArtisTerie.